MOTS-clÉS

BL
OG

 

LES FEUILLES ÉCOUTENT

10/11/2017

<

La structure de l'ADN et des gènes sous-tend une harmonie que certains artistes et compositeurs ont transcrite en musique. La physique quantique montre, grâce à Joël Sternheimer, qu'à chaque acide aminé composant une protéine est associée une onde d'échelle, qui peut être transcrite en note de musique. Par la musique des protéines ou protéodies, il est possible d'entrer en dialogue intime avec un organisme. Les chercheurs tentent d’influencer l’état des plantes et plus largement des végétaux grâce à la diffusion d’une musique bien particulière.

>

<

Se faisant l'écho des travaux de Joël Sternheimer, Jean-Marie Pelt explique le processus
: «Lorsque les plantes "écoutent" la mélodie appropriée, les ondes acoustiques sont transformées "microphoniquement" en ondes électromagnétiques elles-mêmes sources "d'ondes d'échelle", et elles se mettent à produire la protéine spécifique à cette mélodie». Mais Joël Sternheimer va plus loin. Si l'on connaît la succession de notes correspondant à une protéine, on peut la stimuler; mais on peut aussi l'inhiber, c'est-à-dire freiner sa fabrication. Il suffit pour cela d'avoir la mélodie "symétriquement opposée". Très schématiquement, si la mélodie qui stimule est dans les "graves", celle qui inhibera sera dans les aiguës. Chaque acide aminé possédant son équivalent en note stimulante et en note inhibitrice, on disposera de deux décodages, deux mélodies pour chaque protéine.

>

 

Sources: ici et

 

Il y a de merveilleuses choses à apprendre...

Un sujet à poursuivre en lecture, en rencontre, en expérience et en DESSIN!

Share on Facebook
Please reload

Posts à l'affiche
Please reload

2/10/2018

12/23/2017

Please reload

Posts Récents
Archives